- Publicité -
- Publicité -

Miroir de l'agriculture, de l'agroalimentaire et du monde animal

Accueil Agroalimentaire Plus 134 500 hectares consacrés aux cultures stratégiques dans le Sud

Plus 134 500 hectares consacrés aux cultures stratégiques dans le Sud

- Advertisement -

Une Superficie globale de plus de 134.500 hectares a été mobilisée dans les wilayas du sud pour le développement des cultures stratégiques et de l’industrie agroalimentaire, a indiqué jeudi l’Office de développement de l’agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS, basé à El-Menea).

Cette superficie consacrée aux cultures stratégiques est répartie sur cinq wilayas du sud du pays (Adrar, Timimoun, El-Menea, Ouargla et Illizi), a précisé à l’APS le directeur de l’ODAS, Slimane Hannachi, précisant que l’Office a reçu 175 dossiers d’investissement dans les cultures stratégiques et l’agroalimentaire, notamment dans les céréalicultures et semences, les cultures sucrières et oléagineuses ainsi que la tomate industrielle.

La place de choix accordée aux cultures stratégiques est motivée par la volonté de créer des pôles agricoles destinés à l’agriculture intensive dans le sud, pour assurer la sécurité alimentaire et réduire la facture des importations, lesquelles devraient être renforcé par des activités agroalimentaires de transformation et de conservation afin de créer des emplois pour la population juvénile de ces régions, a-t-il expliqué.

« L’encouragement au développement des cultures stratégiques, notamment la filière +céréaliculture+, vise à optimiser, augmenter et sécuriser le niveau de la production céréalière ainsi qu’à assurer l’autosuffisance alimentaire et réduire la facture de l’importation », a souligné M.Hannachi.

Pour atteindre cet objectif et ériger le secteur de l’agriculture dans le sud du pays en levier majeur de développement, les pouvoirs publics ont mis en place un organisme (ODAS) pour redynamiser le secteur agricole et relever les défis auxquels il fait face, notamment le renforcement de la gestion et la bonne gouvernance.

La création de l’ODAS s’inscrit dans le cadre d’une stratégie visant à lutter contre la bureaucratie et permettre aux investisseurs potentiels dans le domaine du développement des cultures stratégiques de surmonter les entraves portant sur l’accès au foncier agricole en utilisant des moyens de production modernes sur des grandes surfaces.

Cet organisme a également pour objectif d’accompagner les investisseurs, non seulement pour l’acquisition du foncier agricole mais

aussi pour l’accroissement de la production agricole classée « stratégique », par le suivi des itinéraires techniques d’optimisation du processus de production et l’économie de l’eau ainsi que la transformation agro-industrielle.

Selon le Dg de l’ODAS, la production agricole et sa transformation entraine une valeur ajoutée et la création d’emplois pour les habitants des wilayas du sud, dans le secteur agricole et l’industrie de transformation des produits agricoles ainsi que les possibilités de commercialisation de la production sur le marché local et à l’export.

Crée par décret exécutif N  20-265 du 22 septembre 2020 (JO-57), en application de la décision du Président de la République concernant la mise en place d’un office de l’agriculture saharienne pour le développement de l’agriculture industrielle, l’ODAS a pour mission la facilitation et la promotion de l’investissement agricole et agro-industriel par la mise en valeur des terres sahariennes, la gestion rationnelle du foncier et l’accompagnement des porteurs de projets intégrés, en plus d’assurer la synergie entre les différentes administrations en lien avec l’investissement agricole (Agriculture, Ressources en eau, Energie, Finances) et lutter contre les entraves et contraintes de la bureaucratie.

Placé sous la tutelle du ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, l’ODAS est l’instrument de mise en œuvre de la politique nationale de promotion et de développement des cultures industrielles dites stratégiques, qui sont destinées à la transformation pour réduire les importations et consolider la sécurité alimentaire du pays.

 

— Céréaliculture: une « grande avancée » à El-Menea —

 

La culture des céréales « sous pivot » a enregistré « une grande avancée » dans le sud du pays particulièrement dans la wilaya d’El-Menea (issue du nouveau découpage administratif) à la faveur de projets initiés suite à une sensibilisation permanente sur l’importance de la filière stratégique de la céréaliculture et à la mise en valeur de nouveaux périmètres agricoles dans la wilaya par des investisseurs, a expliqué le directeur des Services agricoles d’El-Menea, Youcef Mesbah.

Dans les zones arides et semi-arides caractérisées par une mauvaise distribution des précipitations dans le temps et dans l’espace,

l’irrigation par pivot et l’initiation aux techniques culturales constituent les moyens essentiels pour l’accroissement des rendements à un niveau assez élevé en matière de céréaliculture, a souligné le DSA.

Considéré comme un des leviers les plus puisant pour assurer la sécurité alimentaire de notre pays, le défi des pouvoirs publics reste le développement d’avantage « la filière céréaliculture » base de nos traditions culinaires tout en préservant l’environnement et l’eau, a précisé M. Mesbah.

Pour garantir une meilleure production et productivité, les services agricoles d’El-Menea, appuyés par les ingénieurs de l’ODAS, s’attèlent à organiser des journées de vulgarisation et de sensibilisation au profit des agriculteurs de la région pour leur expliquer l’itinéraire technique et les méthodes d’entretien des cultures céréalières, à travers la lutte contre les herbes nuisibles et la fertilisation de la terre cultivée, a-t-il ajouté.

La DSA d’El-Menea a fait  état d’une production céréalière de 373.317 quintaux, dont 322.684 QX blé dur, 24.806 QX de blé tendre et 25.820 QX d’orge durant la campagne 2020/2021, avec un rendement de pointe de 68,25 QX/ha de blé dur, 85,85 QX/ha de blé tendre et 54,05 QX/ha d’orge.

Près de 349.765 QX de la production céréalière engrangée a été collectée par la CCLS de Laghouat, a-t-on fait savoir.

- Advertisement -
- Advertisement -

Lire aussi

- Advertisement -

Industries agroalimentaires: Zaghdar rencontre les responsables du Groupe « AGRODIV »

Le ministre de l'Industrie, Ahmed Zaghdar a tenu une réunion avec les responsables du Groupe agro-industries "AGRODIV", pour examiner la situation de ce Groupe...

Plus 134 500 hectares consacrés aux cultures stratégiques dans le Sud

Une Superficie globale de plus de 134.500 hectares a été mobilisée dans les wilayas du sud pour le développement des cultures stratégiques et de l’industrie...

Agriculture : Des mesures d’urgence pour relancer l’activité agricole.

Le secteur de l’Agriculture entreprend le lancement de mesures d’urgence pour la relance de l’activité agricole dans l’objectif de promouvoir l’investissement et de réduire...

Related News

Industries agroalimentaires: Zaghdar rencontre les responsables du Groupe « AGRODIV »

Le ministre de l'Industrie, Ahmed Zaghdar a tenu une réunion avec les responsables du Groupe agro-industries "AGRODIV", pour examiner la situation de ce Groupe...

Plus 134 500 hectares consacrés aux cultures stratégiques dans le Sud

Une Superficie globale de plus de 134.500 hectares a été mobilisée dans les wilayas du sud pour le développement des cultures stratégiques et de l’industrie...

Agriculture : Des mesures d’urgence pour relancer l’activité agricole.

Le secteur de l’Agriculture entreprend le lancement de mesures d’urgence pour la relance de l’activité agricole dans l’objectif de promouvoir l’investissement et de réduire...

Réunion du Gouvernement : La communication, l’industrie, l’agriculture et la santé à l’ordre du jour.

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a présidé samedi une réunion du Gouvernement, consacrée essentiellement aux secteurs de la Communication, de l'Industrie,...
- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici